CEPRA, la dérive déontologique

 

 

Le 12 février 2024

 

 

 

Les médecins conseils sont aujourd’hui sommés de signer les avis de mise en invalidité pour des assurés ayant été vus uniquement par les ISM alors que la délégation de tâches n’est toujours pas définie au sein du service médical. 

Cet avis donné avec beaucoup de professionnalisme par les ISM n’exonère pas le médecin conseil de ses responsabilités médico-légales du fait de sa signature.

 

Est-ce une volonté affichée de détruire le peu d’autonomie et de sens au travail des médecins conseils en CEPRA ?

 

Le Snpdos-CFDT dénonce cette dérive totalement contraire à l’éthique et à la déontologie du métier de médecin conseil, réitère sa demande d’un cadre précis sur la délégation de tâches avec la parution d’un décret de compétences délimitant juridiquement le périmètre de délégation.

 

Télécharger le document : " CEPRA : la dérive déontologique "

Ne vous trompez pas de syndicat au moment de voter,

choisissez le Snpdos-CFDT, au plus proche des préoccupations des PC !

 

Votez pour les candidat(e)s Snpdos-CFDT

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.