Le SGPC fait cavalier seul pour entériner la baisse de notre pouvoir d'achat !
 

Le 2 octobre 2023,

 

Le SGPC annonce triomphalement avoir été le seul syndicat à signer la proposition de l’UCANSS de revaloriser le point à hauteur de 1,5%. 

Quelle ambition !

Si tous les autres syndicats ont refusé de signer cet accord, c’est peut-être qu’il y a une bonne raison.

Cette raison s’appelle l’inflation annuelle de 5%.

 

Pour reprendre l’exemple d’un PC au coefficient 850, sa rémunération annuelle brute actuelle (pour un plein temps) est de 89213 euros. L’inflation entraine une perte de pouvoir d’achat annuelle de 4460 euros. La revalorisation proposée diminue cette perte de 1338 euros. Le SGPC entérine et se félicite donc d’une perte de pouvoir d’achat de 3122 euros brut !

Difficile de comprendre ce renoncement face à l’employeur qui va à l’encontre de l’intérêt de l’ensemble des salariés, techniciens CSAM, cadres, ISM, PC…  (Rappelons à cet égard que la situation des PA est encore plus problématique, compte tenu de leur niveau actuel de rémunération, mais que cette situation ne semble pas émouvoir le syndicat corporatiste). 

 

Alors que le SMIC et les pensions des retraités ont été justement revalorisés, les syndicats responsables qui négocient avec l’UCANSS n’entendent pas se contenter d’une aumône.

 

Le SNPDOS-CFDT et la fédération PSTE- CFDT n’ont pas pour ambition de faire plaisir à l’employeur

et se battent réellement pour un rattrapage de l’inflation !

Rejoignez le Snpdos-CFDT ;

un syndicat au plus proche des préoccupations des PC !

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.