Le Snpdos-CFDT rencontre la nouvelle directrice 
de l’Ucanss et porte ses revendications pour les PC !

 

Le 13 octobre 2022

 

Notre syndicat était convié jeudi 6 octobre dernier par la nouvelle directrice de l’Ucanss, madame Isabelle Bertin, pour une rencontre en bilatérale. Nous avons saisi cette tribune pour porter 5 revendications qui n’ont pas été intégrées dans l’avenant conventionnel récemment signé.

 

1.La première porte sur l’attractivité des PC en zones que nous qualifions de « sous-denses en praticiens-conseils ». Lors des négociations nous avions proposé à l’employeur de créer un groupe de travail pour définir d’une part la zone sous-dense en PC et d’autre part réfléchir à des dispositions conventionnelles incitatives à l’installation ou à la mutation dans ces zones. Un des leviers pourrait être la mobilisation du volant des 150 points que l’employeur pourra utiliser pour recruter des talents (c’est dans l’avenant). Nous militons pour que ces points puissent aussi être utilisés pour attirer les PC dans ces zones. 

 

2. Nous avons réaffirmé notre opposition, contrairement aux autres organisations syndicales qui ont soutenu la proposition de l’employeur, de voir se créer un niveau C pour le management de 2 échelons. En effet, les managers d’Elsm, en particulier ceux de taille modeste, sont sur tous les fronts (respect des indicateurs, DCGDR, exercice coordonné, dialogue de gestion avec la caisse, animation du collectif …) et même sur le champ de la production quand il y a un problème de ressources médicales. Il est assez interpellant, en termes de charge de travail, qu’on puisse envisager de leur demander de manager 2 Elsm. Par ailleurs, cela bouleverse la hiérarchie des niveaux C quand un MCRA se retrouve à « grade égal » avec un Médecin chef d’échelon…

 

 

3. Dans son article 13, l’avenant à notre convention consacre la possibilité de cumul de l’activité de praticien conseil avec une activité accessoire. Cependant, la direction de la Cnam, soutenue en cela par le syndicat majoritaire, entend offrir cette possibilité aux seuls médecins conseils. Le Snpdos-CFDT revendique que cette disposition soit également ouverte aux pharmaciens conseils et aux chirurgiens-dentistes conseils sur des activités de soins, prévention, recherche, etc.

 

4. Nous avons alerté la directrice de l’Ucanss sur la nécessité de maintenir une offre de formation médicale, dentaire, pharmaceutique continue au-delà de l’action de DPC triennale. Les offres de formations se sont réduites depuis quelques années comme peau de chagrin. Il est primordial que l’on maintienne nos connaissances médicales, pharmaceutiques et dentaires. Il en va de notre crédibilité professionnelle devant les confrères libéraux.

 

5. Nous avons enfin lancé une alerte sur les effectifs insuffisants de praticiens conseils pour gérer nos missions de service public, avec un focus sur  le contentieux, nonobstant les effets d’annonces gouvernementales sur le renforcement de la lutte contre la fraude à l’Assurance maladie. Nous y reviendrons dans un prochain tract.

 

Praticiens conseils, osez adhérer à une organisation non corporatiste mais qui défend sans concession les intérêts des PC au service des usagers. Rejoignez-nous !

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.