SNPDOS CFDT
SNPDOS CFDT

Salaires

Négociations Salaires 2017

Lors de la négociation Salaires du 24 janvier, l'Ucanss nous a informé que la RMPP passerait de 1,6% à 1,7% pour permettre une augmentation de la valeur du point au 1er mai 2017 de 0,5%.

Cette proposition est subordonnée à la signature d'un protocole d'accord par les organisations syndicales le 7 février 2017.

 

Négo Salaires du 24 janvier 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [61.0 KB]

RMPP 2015 et 2016

Vous trouverez ci-joint la lettre de cadrage des Ministres du 16 juillet 2015 fixant le taux de progression de la rémunération du personnel des organismes du Régime Général.

 

RMPP 2015-2016 Courrier Ministères du 16[...]
Document Adobe Acrobat [52.5 KB]

RPN Politique salariale du 17/12/2013

Comme toutes les années, l’employeur a ouvert la négociation sur la politique salariale du régime général.

En introduction, le directeur de l’UCANSS a longuement expliqué que, d’après les données observées au 31/10/2013, la politique salariale de l’année 2013 se révélait relativement dynamique.

Mais, selon l’employeur, pour 2014, la situation du régime général est plus compliquée car il existe des éléments d’incertitude :

  • Absence de COG pour 3 branches (Recouvrement, CARSAT, Maladie) d’ici la fin de l’année 2013
  • Pas de connaissance du rebasage salarial 2014, ni de la position des pouvoirs publics en matière de RMPP.

Par ailleurs, le risque financier induit par la multiplication des contentieux relatifs à la prime de guichet et d’itinérance obère la masse salariale des organismes. L’impact de ces actions s’élève en année pleine et sans rétroactivité à 0,9 % de la masse salariale.

En conséquence, l’employeur ne propose aucune mesure générale pour l’année 2014, afin de sauvegarder les mesures individuelles.

Cette position de l’employeur intervient alors que les charges de travail augmentent, que les effectifs diminuent et que les conditions de travail se détériorent.

Compte-tenu de son caractère inacceptable, elle s’est heurtée à une forte opposition de l’ensemble des syndicats qui envisagent une journée d’action le 11 février 2014.

Le SNPDOS CFDT constate que cette position s’inscrit dans une logique des pouvoirs publics qui estiment que le personnel de l’institution est privilégié, voire favorisé. Après avoir institué la baisse des coefficients des ADD, ils suppriment toute augmentation générale des salaires.

Au delà des contraintes budgétaires réelles, cette attitude traduit un mépris pour les personnels de l’institution, d’autant plus que les mêmes pouvoirs publics n’hésitent pas à faire valser les milliards pour donner satisfaction à des intérêts purement catégoriels.

En conclusion, le directeur de l’UCANSS est dans l’incapacité de savoir à quelle date la position de l’employeur est susceptible d’évoluer.

En conséquence, la négociation sur la politique salariale est suspendue.