S'ENGAGER POUR CHACUN AGIR POUR TOUS
S'ENGAGER POUR CHACUNAGIR POUR TOUS

Rémunérations

Négociation salariale 2022 - Donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis ? Le Snpdos-CFDT dit non !

Lors de la dernière réunion paritaire nationale à l’Ucanss, l’employeur a fait des propositions salariales insuffisantes.

Dans le contexte des propositions salariales de l’Etat à l’égard des salariés de la fonction publique, toutes les fédérations s’attendaient, en effet, à ce que le Comex propose une augmentation de la valeur du point.

Les propositions précédentes proposaient des mesures sur les bas salaires (pour les employés), et concernant les praticiens conseils (PC) et les Agents De Direction (ADD) une mesure de déplafonnement des coefficients à hauteur de 2 pas de compétences pour chacune des catégories (soit au minimum 60 points au-delà du plafond pour les PC), enfin, et pour toutes les catégories une prime d’intéressement supplémentaire de 200 euros bruts.

« A l’heure où les enjeux sont ceux de la solidarité et de la cohésion sociale, caractéristiques déterminantes pour contribuer à l’efficacité de nos organisations et au management des personnels, les tutelles perdurent à proposer des mesures partielles qui ne concernent qu’une partie des salariés. Quel est l’objectif ? Diviser pour mieux régner ?

Les fédérations ont d’ores-et-déjà annoncé qu’elles ne signeraient pas en l’état.

L’employeur a annoncé malgré tout qu’il proposerait le 30 mars 2022, 3 accords distincts :

  • 1 accord pour les employés et cadres particulièrement ciblé pour les bas salaires, ce qui ne toucherait que 18 % du personnel et de manière dégressive (12 points maximum pour les plus bas salaires jusqu’à 2 points pour les 5A).
  • 1 accord pour les ADD
  • 1 accord pour les PC

Ces mesures seraient financées par le passage de la Rémunération moyenne des Personnels en Place (RMPP) de 1,5% à 1,88%. Le différentiel permettrait de financer les mesures bas salaires (= 0,25% de la RMPP), une prime à hauteur d’un ½ mois en cas de changement de poste à iso- niveau (= 0,10% de la RMPP), et 2 points pour les formateurs professionnels (tutorat) (= 0,03% de la RMPP).

Sans signature des fédérations, rien ne serait appliqué sauf si l’employeur prenait une mesure unilatérale.

Le 18 mars derniers les membres du Conseil syndical national du Snpdos-CFDT se sont positionnés contre la signature de ces accords qui permettraient notamment le déplafonnement des niveaux, sachant que celui-ci serait ponctionné sur le budget des mesures générales et individuelles et qu’il ne bénéficierait qu’à ceux qui sont déjà dans les plus hauts niveaux.

De surcroît, cette mesure entraverait l’attractivité du métier auprès des plus jeunes PC et poserait un problème de solidarité entre les différentes catégories de personnels.

En signant ce texte, le SGPC-CGC a cassé l’intersyndicale (qui revendique une augmentation du point Ucanss) et fait paraître au grand jour son « corporatisme élitiste » : donner encore et toujours plus aux happy few qui ont atteint depuis longtemps le plafond contributif (points tous les 1 ou 2 ans…) au détriment de certains qui ne l’atteindront jamais, puisque l’enveloppe est fermée !

 

Praticiens conseils, soutenez le Snpdos-CFDT,

Soutenez une force de propositions et de défense de nos professions !

Praticiens conseils, osez adhérer à la CFDT.

 

05/04/2022

Intéressement Sécu                                                 Résultats 2021                                                                  Du pouvoir d'achat bienvenu grâce à la CFDT !

Depuis 20 ans, la CFDT négocie et obtient une prime d'intéressement, complément incontournable de la rémunération pour tous les salariés de la Sécu.

 

Qui voudrait s'en passer, d'autant plus en ces temps d'inflation galopante ?

 

Alors, attention !

Ce n'est pas un dispositif pérenne, son maintien est négocié tous les 3 ans.

Sans signature d'accord, PAS D’INTÉRESSEMENT !
Sans la CFDT, PAS D’INTÉRESSEMENT !

 

Primes d'intéressement moyennes

  en brut par branche depuis 2019

            2019          2020          2021

Maladie                 905 €         967 €         970 €
   Zoom DRSM      887 €         961 €         942 €

Famille                  916 €         961 €         921 €

Recouvrement      968 €         992 €         994 €
Retraite                 865 €         944 €         949 €

 

Malgré la crise sanitaire, le montant des primes d’intéressement 2021 reste élevé.
Leur attribution sera effective avant le 31 mai 2022.

 

Un "bulletin d'option" doit vous être transmis prochainement afin que vous choisissiez votre mode de versement. A défaut de réponse, il sera versé directement sur un PEI (Plan d'Epargne Interentreprises), sans possibilité devous rétracter.

 

Grâce à la CFDT, seule signataire de l'accord d'intéressement du 23 juin 2020, les
salariés de la Sécu bénéficient encore cette année de la prime d'intéressement.
Pour rappel, la CGT et FO ne sont pas signataires de cet accord.

 

La CFDT porte plusieurs revendications pour augmenter le pouvoir d'achat des salariés de la Sécu.

L'intéressement en fait partie mais la CFDT n'oublie pas et revendique toujours l'augmentation de la valeur du point !

Alors, l'intéressement "OUI" 

Uniquement l'intéressement "NON" !

11/04/2022

Mobilisation nationale le 13 décembre 2021 pour l'augmentation de la valeur du point

Le Snpdos-CFDT soutient l'appel ci-joint des fédérations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD à la mobilisation et à la grève pour l'augmentation des salaires, le 13 décembre 2021, date de l'ouverture des négociations nationales sur les salaires 2022.

Le Snpdos-CFDT revendique, avec la fédération PSTE CFDT, l'augmentation de la valeur du point à hauteur de 5 %.

Le Snpdos-CFDT appelle tous ses adhérents et tous les salariés à se mettre en grève, au choix 55 mn, ½ journée ou toute la journée du 13 décembre 2021*, pour exiger l'augmentation des salaires.

 

Pour faire respecter et avancer les droits des ADD,
il faut un syndicat fort et réellement représentatif de notre profession.
Le SNPDOS-CFDT vous défend et défend vos intérêts.

 

* La retenue sur salaire est fonction de la durée de la grève :
≤ 1h = 1/160e du salaire mensuel
> 1h et ≤ à ½ journée = 1/50e du salaire mensuel
> ½ journée et ≤ à 1 journée = 1/30e du salaire mensue

01/12/2021

Le SNPDOS-CFDT demande le versement d'une prime exceptionnelle

Le SNPDOS-CFDT demande aux Directeurs généraux de l'Acoss, de la Cnaf, de la Cnam, de la Cnav et de l'Ucanss de verser une prime exceptionnelle de 2000 € à tous les salariés en activité pendant la crise sanitaire : 

 

 

Monsieur le Directeur Général,

 

Depuis des semaines, notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent.

 

Dès les premières annonces présidentielles du 12 mars, tous les organismes de sécurité sociale se sont mis en ordre de marche afin de garantir la continuité du service public.

 

Le SNPDOS CFDT tient a attirer votre attention sur le travail accompli depuis le 16 mars par les agents de direction, les praticiens conseils et les cadres stratégiques.

 

Dès l’annonce de restrictions strictes des déplacements, les équipes de direction et cadres stratégiques, se sont fortement mobilisés afin de mettre en place toutes les mesures de protection des personnels mais aussi celles qui visent à garantir la continuité de nos missions essentielles en ces temps de crise sanitaire, notamment le déploiement massif du télétravail.

 

En même temps qu'ils se sont employés à tout mettre en œuvre pour maintenir le fonctionnement en mode dégradé de leurs organismes et missions, ils ont veillé à trouver un équilibre nécessaire à la protection de l’ensemble des agents en respectant au mieux les consignes nationales de confinement.

 

Cette implication mérite une reconnaissance.

 

L'ordonnance n°2020-385 du 1er avril 2020 a modifié la date limite et les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat reconduite cette année par l'article 7 de la loi n° 2019-1446 du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020.

 

Ainsi, la limite d'exonération d'impôt sur le revenu, de cotisations et contributions sociales est portée à deux mille euros pour les employeurs mettant en œuvre un accord d'intéressement et les bénéficiaires ayant perçu une rémunération inférieure à trois fois la valeur annuelle du salaire minimum de croissance.

 

 

Nous vous demandons de verser à chaque salarié en activité pendant la crise sanitaire, que ce soit à ceux travaillant sur site ou à ceux travaillant à distance, un prime exceptionnelle de pouvoir d'achat de deux mille euros, avant le 31 août 2020.

 

Nous insistons pour que les salariés ayant perçu une rémunération supérieure à trois fois la valeur annuelle du Smic puissent également bénéficier de cette prime de deux mille euros, considérant qu'ils contribuent largement à la poursuite du service public.

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Général, en l’assurance de notre considération distinguée.

 

 

Eric CHAUVET

Secrétaire Général

 

Emmanuelle SOUSTRE

Présidente

 

 

21/04/2020

Résultat 2019 de l'intéressement Sécu : un bon cru !

Hier, s'est tenue à l'Ucanss la réunion de présentation des résultats de l'intéressement 2019 qui valorise le collectif de travail. La CGT n'a pas souhaité siéger à cette commission.

 

Pour rappel, seules la CFDT et la CFTC ont signé, en 2017, l'accord triennal d'intéressement.

 

Montants moyens de la prime

 

2017

2018

2019

Maladie

902 €

858 €

905 €

Zoom DRSM

863 €

832 €

887 €

Famille

892 €

890 €

916 €

Recouvrement

769 €

924 €

968 €

Retraite

793 €

817 €

865 €

 

 

L'employeur s'est engagé à verser la prime d'intéressement avant le 31 mai 2020, conformément aux termes de l'accord de branche.

 

Surveillez bien vos boites aux lettres, messageries, portables...

  • Le bulletin d'option à remplir doit vous avoir été transmis dans les jours qui viennent !
  • En cas de non renvoi du bulletin d'option rempli, dans le délai indiqué par votre organisme, votre prime sera versée sur un Plan d'Epargne Interentreprises, sans possibilité de vous rétracter.

 

Retrouverez en pièces jointes le détail des primes par organisme.

 

Un nouveau cycle de négociation va débuter prochainement afin de conclure, impérativement avant fin août 2020, un nouvel accord triennal d'intéressement.

 

Le Snpdos-CFDT en soutien, pendant cette crise,

aux agents de directions, aux cadres supérieurs

et aux Praticiens Conseils

Résultats intéressement 2019 Branche Famille
Résultats intéressement 2019 Branche Fam[...]
Document Adobe Acrobat [247.0 KB]
Résultats intéressement 2019 par organisme Branche Famille
Résultats intéressement 2019 par organis[...]
Document Microsoft Excel [156.0 KB]
Résultat intéressement 2019 Institut 4.10
Prime intéressement 2019 Institut 4.10.p[...]
Document Adobe Acrobat [693.7 KB]
Résultats intéressement 2019 par organisme Branche Maladie
Primes intéressement 2019 par organisme [...]
Document Adobe Acrobat [1.8 MB]
Résultats intéressement 2019 par organisme Branche Recouvrement
Résultats intéressement 2019 par organis[...]
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]
Résultats intéressement 2019 par organisme Branche Retraite
Résultats intéressement 2019 par organis[...]
Document Adobe Acrobat [380.4 KB]
Prime intéressement 2019 Ucanss
Prime intéressement 2019 Ucanss.pdf
Document Adobe Acrobat [195.6 KB]

Négociations Salaires 2017

Lors de la négociation Salaires du 24 janvier, l'Ucanss nous a informé que la RMPP passerait de 1,6% à 1,7% pour permettre une augmentation de la valeur du point au 1er mai 2017 de 0,5%.

Cette proposition est subordonnée à la signature d'un protocole d'accord par les organisations syndicales le 7 février 2017.

 

Négo Salaires du 24 janvier 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [61.0 KB]

RMPP 2015 et 2016

Vous trouverez ci-joint la lettre de cadrage des Ministres du 16 juillet 2015 fixant le taux de progression de la rémunération du personnel des organismes du Régime Général.

 

RMPP 2015-2016 Courrier Ministères du 16[...]
Document Adobe Acrobat [52.5 KB]

RPN Politique salariale du 17/12/2013

Comme toutes les années, l’employeur a ouvert la négociation sur la politique salariale du régime général.

En introduction, le directeur de l’UCANSS a longuement expliqué que, d’après les données observées au 31/10/2013, la politique salariale de l’année 2013 se révélait relativement dynamique.

Mais, selon l’employeur, pour 2014, la situation du régime général est plus compliquée car il existe des éléments d’incertitude :

  • Absence de COG pour 3 branches (Recouvrement, CARSAT, Maladie) d’ici la fin de l’année 2013
  • Pas de connaissance du rebasage salarial 2014, ni de la position des pouvoirs publics en matière de RMPP.

Par ailleurs, le risque financier induit par la multiplication des contentieux relatifs à la prime de guichet et d’itinérance obère la masse salariale des organismes. L’impact de ces actions s’élève en année pleine et sans rétroactivité à 0,9 % de la masse salariale.

En conséquence, l’employeur ne propose aucune mesure générale pour l’année 2014, afin de sauvegarder les mesures individuelles.

Cette position de l’employeur intervient alors que les charges de travail augmentent, que les effectifs diminuent et que les conditions de travail se détériorent.

Compte-tenu de son caractère inacceptable, elle s’est heurtée à une forte opposition de l’ensemble des syndicats qui envisagent une journée d’action le 11 février 2014.

Le SNPDOS CFDT constate que cette position s’inscrit dans une logique des pouvoirs publics qui estiment que le personnel de l’institution est privilégié, voire favorisé. Après avoir institué la baisse des coefficients des ADD, ils suppriment toute augmentation générale des salaires.

Au delà des contraintes budgétaires réelles, cette attitude traduit un mépris pour les personnels de l’institution, d’autant plus que les mêmes pouvoirs publics n’hésitent pas à faire valser les milliards pour donner satisfaction à des intérêts purement catégoriels.

En conclusion, le directeur de l’UCANSS est dans l’incapacité de savoir à quelle date la position de l’employeur est susceptible d’évoluer.

En conséquence, la négociation sur la politique salariale est suspendue.