S'ENGAGER POUR CHACUN AGIR POUR TOUS
S'ENGAGER POUR CHACUNAGIR POUR TOUS

L'actualité syndicale

Plan Santé Travail : la CNAF répond au SNPDOS

Lors de la réunion du 22 février 2018 de l'Instance Nationale de Concertation, le SNPDOS CFDT a interrogé la Cnaf sur le futur plan santé travail.
La Cnaf vient de nous transmettre une note en réponse :


Les questions du SNPDOS-CFDT

Il est vraisemblable que la prochaine COG poursuive la politique de non renouvellement intégral des postes libérés tout en maintenant des objectifs de qualité de service rendu aux assurés. Ce rôle central donné au personnel ne se reflétait pas dans le plan santé travail qui est arrivé à échéance. L’ employeur compte-t-il partager les conclusions des diverses enquêtes qui devaient contribuer à l’élaboration de la nouvelle COG (diagnostic santé et conditions de travail, enquête vie au travail 2016, articulation entre la vie professionnelle et la vie familiale).

Nous souhaitons connaitre leur degré de prise en compte dans l’élaboration de la future COG et du futur plan santé travail, et par la même leur traduction en axes opérationnels.

Un certain nombre d’études récentes pointe la nécessité de prendre en compte la situation des aidants familiaux ainsi que la situation au travail des salariés atteints de maladies chroniques évolutives et ou de cancer, un certain nombre de propositions d’actions ont été élaborées. L’employeur compte-t-il se préoccuper concrètement de ces publics qui représentent respectivement 17% et 15% de la population active (4 millions et 3,45 millions sur les 23 millions individus composant la population active) ?

Le futur plan travail se centrera-t-il sur le traitement des symptômes tels que l’absentéisme, les risques psychosociaux, la gestion des incivilités, qui ne sont que le reflet d'une politique de santé au travail ne prenant pas en compte la réalité des besoins ?

L’atteinte des objectifs de la COG peut-elle se faire sans prendre en compte ses publics cibles ?

L’employeur ne pense-t-il pas que les préconisations du plan santé travail pst 3 sont autant d’arguments à faire valoir dans la négociation en cours, la réduction des couts cachés liés à l’absence de prévention de la désinsertion professionnelle et de maintien dans l’emploi n’est-il pas un objectif à mettre en œuvre dans un organisme de protection sociale ?


Les réponses de la CNAF

1.  Éléments de réponse directs aux questions Snpdos

La Caisse nationale a engagé les travaux de formalisation et d’élaboration du nouveau Paqt. A l’instar du premier plan, élaboré en 2013, le plan 2018 porte l’ambition de préserver la santé et d’améliorer les conditions de travail des salariés par la déclinaison de diverses actions nationales et locales convergentes. La thématique de la santé au travail constituera un axe fort du nouveau plan sous le prisme de la prévention.

A noter que le plan d’actions suite aux résultats du BSI a été présenté à l’INC du 29 mars 2017.

Les différentes enquêtes citées et notamment l'enquête vie au travail 2016 sont autant d'éléments de diagnostics qui servent à alimenter la réflexion s'agissant des orientations, des axes et des actions qui composeront le prochain plan « santé-Qvt» de la branche Famille.

Par ailleurs, les réflexions en cours abordent également la constitution de diagnostics santé et Qvt locaux afin de compléter utilement les actions prévues nationalement en fonction de la réalité locale des Caf et des particularités éventuelles qui pourraient émailler cette dernière.

La situation des aidants familiaux ainsi que la problématique de la prévention de la désinsertion professionnelle sont également au programme de la réflexion, et ce,  dans le cadre des questions relatives à la conciliation des temps de vie et des actions propices à favoriser le présentéisme des salariés dans toutes ses acceptions et toutes ses composantes.

Il ne s'agira pas pour la Cnaf de traiter les symptômes mais bien d’identifier et de mettre en œuvre, sur le plan national comme local, des actions allant préférablement dans le sens d'une prévention primaire. La qualité de vie au travail étant au premier chef une démarche allant dans le sens de cet objectif (cf. Plan Santé au travail 3 – 2016/2020).

   
Méthodologie d’élaboration du nouveau plan

Pour l’élaboration du nouveau Paqt, la Caisse nationale engage une démarche participative par la formation d’un groupe de travail, associant 10 organismes contributeurs.

La Branche reçoit également un appui méthodologique de l’Anact qui assistera le groupe de travail pour la démarche globale d’élaboration du plan et pour la définition des outils de diagnostic et d’évaluation des futures actions (en particulier, le travail sur la charge).

Le groupe de travail est actuellement en cours de définition des grands axes prioritaires du plan et de son architecture globale. L’objectif étant d’accompagner la définition des axes et actions par des apports et outils méthodologiques.

Par la suite, le nouveau plan fera l’objet d’une présentation et d’échanges au sein  du réseau : directeurs, RH. Il sera bien entendu présenté aux membres de la Commission paritaire nationale Santé.

2.  
Thématiques repérées

La Branche cherche à développer une politique de qualité de vie au travail reposant sur plusieurs axes stratégiques :
- affirmer une identité d’employeur socialement responsable
- sécuriser les changements
- et alléger la charge cognitive des personnels

La santé et sa préservation tiendra une place prépondérante dans le futur plan, avec des thématiques d’actions incontournables :

  • prévention et gestion des incivilités et violences externes ;
  • politique de handicap et de maintien dans l’emploi ;
  • prévention de l’absentéisme par l’amélioration des conditions de travail ;
  • prévention des Rps et Tms ;
  • régulation de la charge cognitive ;  


Il en est de même sur l’axe Qualité de vie au travail qui constitue un enjeu stratégique pour la branche et auxquelles plusieurs actions peuvent s’y rapporter :

  • conciliation vie familiale / vie professionnelle ;
  • travail et management à distance ;
  • environnement / ergonomie du poste de travail ;
  • accompagnement au changement ;
  • soutien à la fonction managériale ;
  • droit à la déconnexion ;
  • impacts de la transformation numérique sur les conditions de travail ;
  • travail et management à distance ;
  • mobilité et évolutions professionnelles…
Note Inc 22.02.2018_Drhr_Paqvt.doc
Document Microsoft Word [67.5 KB]