S'ENGAGER POUR CHACUN AGIR POUR TOUS
S'ENGAGER POUR CHACUNAGIR POUR TOUS

L'actualité syndicale

Le droit d’être soi                                                               Un combat syndical CFDT

En 2021, en France, travailler sans avoir à se cacher ou à subir les propos discriminants de ses collègues est encore une chimère pour des milliers de personnes lesbiennes, gays, bi ou transgenres (LGBT+). Des situations de harcèlement, insultes ou menaces à l’encontre des personnes LGBT+ continuent d’être une réalité.

 

Santé publique France dans son bulletin du 17 mai dernier publiait notamment deux articles.

 

Le premier met en évidence que, pour ces personnes, le risque d’altération de la santé mentale est multiplié au moins par deux.

 

« Selon le Baromètre de Santé publique France 2017, les personnes (lesbiennes, gay et bisexuelles) sont davantage concernées par les troubles de santé mentale : le risque d’épisode dépressif caractérisé, de pensées suicidaires et de tentative de suicide est multiplié au moins par deux par rapport à la population de personnes hétérosexuelles. Elles sont aussi plus à risque d’être victimes de violences physiques et/ou verbales l’année précédant l’enquête. Les analyses de médiation montrent que les violences vécues expliquent 25 % d’avoir des symptômes dépressifs actuels chez les personnes (lesbiennes, gay et bisexuelles) par rapport aux personnes hétérosexuelles. » (Fabienne El Khoury Lesueur et coll.)

 

Le second article établit qu’une agression homophobe sur 10 s’effectue sur le lieu de travail ou d’études. (Lucie Duchesne et coll.)

 

Ces données statistiques nous conduisent à poser deux questions au Directeur général de la Cnam et à l’employeur Cnam :

  • Quelle action l’Assurance Maladie mène-t-elle à destination de ces assurés qui présentent un risque aggravé d’altération de la santé mentale ?
  • Quelle action la branche maladie conduit-elle à destination de ses salariés, afin de prévenir le risque de violences homophobes sur le lieu de travail ?

La CFDT a demandé que la prévention des discriminations à l’endroit des personnes LGBT+ figure au programme des négociations de l’entreprise (Cf. protocole d’accord égalité professionnelle).

 

Nous revendiquons que la Cnam entreprise signe la Charte d’engagement LGBT+ de l’Autre Cercle afin de garantir un environnement inclusif pour ces salariés.

 

Avec le Snpdos-CFDT, tous unis contre les discriminations !

 

La CFDT s’engage.
Praticiens conseils, rejoignez- nous ! Adhérez au Snpdos-CFDT !

28/10/2021

Le droit d’être soi Un combat syndical CFDT
2021-10-28 Le droit d'être soi.pdf
Document Adobe Acrobat [662.8 KB]